frenes

SAINT-MARTIN - BLASLAY

Eglise St Martin de Blaslay

L'église comporte une nef à vaisseau unique de trois travées, voutée en plein cintre avec doubleaux, et éclairée de deux baies en plein cintre; un transept avec le clocher installé sur le bras sud ; un choeur en hémicycle. La partie la plus ancienne est le clocher, avec un étage à baies hautes et étroites, un étage moins développé avec baies plus grandes, et un toit en ardoise. En 1833 l'église est dite n'être plus guère qu'"un monceau de ruines". On avance en 1844, pour demander l'érection en succursale, que la commune " a fait de grands sacrifices quand elle a fait rebâtir à neuf l'église de sa paroisse que était en vétustée depuis fort longtemps. On notera en particulier la façade occidentale refaite "à la toscane", dans le style en vogue à l'époque. Il n'y a guère que le clocher qui ait échappé au sévère incendie du 29 août 1982. Même si elle a gardé son plan de base en croix latine, l'église aura été maintes fois restaurée, en dehors de son clocher.   

A l'intérieur de l'église vous pourrez admirer le tabernable en bois peint et dorée (18ème siècle ?) mais aussi les peintures murales de Marie Baranger, peintre locale élève de Maurice Denis puis initiée à la fresque par Paul Baudouin.

Plus d'informations sur Saint-Martin de Blaslay

 

SAINT-MARTIN - CHARRAIS

st martin charraisL'église Saint-Martin de Charrais est fondée avant la fin du XIe siècle puisqu'elle est donnée, vers 1090, à l'abbaye Saint-Cyprien de Poitiers. Elle est alors transformée en prieuré, c'est-à-dire que les offices sont célébrés par quelques religieux qui vivent ici. Il reste peu de choses de cette église romane, qui a été presque entièrement reconstruite au XIXe siècle.


Le portail nord, que l'on emprunte aujourd'hui pour entrer dans l'église, est bien de style roman. Il est couvert de deux arcs en plein cintre qui reposent sur des chapiteaux sculptés portés par des colonnettes. Les arcs ont été restaurés, mais les chapiteaux un peu usés par le temps laissent encore voir de belles représentations : un oiseau à gauche, deux bêtes affrontées à droite.chapiteau du portail roman De plan rectangulaire, l'église possède une seconde porte, à l'Ouest, qui n'est plus utilisée. À l'opposé, à l'Est, le chevet plat peut appartenir également à la période romane. Il a été renforcé de deux contreforts, et percé d'une grande fenêtre, de style gothique. C'est bien plus tard que l'on a ajouté la sacristie ; mais sa petite fenêtre réutilise un ancien linteau sculpté dont le décor en accolade révèle le XVe siècle. Tous ces détails laissent deviner plusieurs phases d'aménagement de l'édifice.


A la fin du XIXe siècle, l'église paroissiale est en très mauvais état. Le conseil municipal décide de la reconstruire en 1893. Le clocher est démoli et des voûtes en plâtre sont posées sur la nef ; il n'y avait pas de voûtes de pierre auparavant, ce qui est un indice d'une église très ancienne. Le pavage est déposé et refait en ciment. Certains murs sont rebâtis, ou doublés de cloisons de briques. La toiture est remplacée. Enfin, on prend soin de restaurer et remettre en place le portail roman. Le nouvel édifice est béni en 1900 ; le chemin de croix est également inauguré.

Plus d'informations sur Saint-Martin de Charrais

 

SAINT-VINCENT - CHÉNECHÉ

Eglise Saint Vincent

A Chéneché, il y avait autrefois trois établissements religieux : deux églises et un prieuré. Aujourd'hui, il ne reste plus qu'une église et le porche du prieuré (en photo ci-contre). L'église Saint-Vincent date du Xème siècle; elle est dédiée à Saint-Vincent (dit "Saint Braillou"!) réputé pour guérir la colique et la peur. La façade se compose d'un clocher carré consolidé par des contreforts et surmonté d'une flèche.
La porte d'entrée datant du XIIIème siècle est surmontée d'une fenêtre ogivale. La nef est divisée en quatre travées par trois colonnes de chaque côté. Elle est éclairée par quatre fenêtres percées dans des murs très épais. Le choeur lui est doté de trois fenêtres dont les deux plus étroites encadrent le vitrail du fond. L'église a deux cloches dont une date de 1573 et a été donnée par Gabrielle de Mareuil, veuve de Nicolas d'Anjou, la même qui a également offert une cloche à l'église Saint-Etienne de Marigny-Brizay.

Plus d'informations sur Saint-Vincent de Chéneché

 

 SAINT-MARTIN - VARENNES

Eglise Saint Martin VarennesVers 943 une terre située dans le domaine de Varennes (Vacenas) est donnée à Saint-Révérent de Nouâtre (Indre-et-Loire). En 1206 on a la forme actuelle du nom, Varennis, Varennes, variante du mot garenne. L'église Saint-Martin de Varennes relèvera jusqu'à la Révolution du chapitre de Saint-Martin de Tours qui en nommera le curé. En 1804 furent réunies les paroisses de Varennes, d'Amberre et de Bournezeau. Par décret du 11 novembre 1813 la paroisse de Varennes fut rattachée à celle de Saint-André de Mirebeau, à l'instigation, dit le maire au préfet en 1817, du desservant de Saint-André, Gilles Latourette. Varennes retrouva son titre paroissial en 1852 par l'érection de l'église en succursale (1er juin 1852). L'église était alors en triste état. Ses murs furent consolidés, toiture et voûte furent refaites, le ciment remplaça l'ancien pavage, la tribune en bois fut construite, grâce à la bonne entente du conseil de fabrique (chargé des biens matériels de la paroisse) et du conseil municipal, et à l'aide d'une très généreuse demoiselle.

 

Le vitrail d'axe est signé G.P. Dagrant, Bordeaux, anno Domini (en l'an du Seigneur) 1901. Il représente le Christ dont la poitrine s'orne d'un coeur rayonnant (formule qui par la suite sera écartée), les bras en croix, tenant des hosties rayonnantes dans les mains. Il est entouré de Marie, de Pierre (clé), de deux saintes femmes dont Marie-Madeleine avec une abondante chevelure. Dans la partie inférieure on a deux communiants, fille et garçon, et un personnage agenouillé et priant. Il n'est pas rare que les premières communions aient été l'occasion de la donation d'un vitrail. Ce vitrail est surmonté d'angelots et d'une inscription : A CIPITE EX EO OMNES, « Prenez et recevez en tous » (formule de la consécration). En bas on a encore les lettres IHS surmontées d'une croix.

 Plus d'informations sur Saint-Martin de Varennes

 

SAINT-AVENTIN - VENDEUVRE DU POITOU

Eglise St aventin

 

Saint Aventin, dont le nom vient peut-être de l'une des sept collines de Rome (Mont Aventin), est né à Bourges au Ve siècle dans une famille modeste. Tout jeune, il qui son foyer, attiré par la réputation de Saint Loup, évêque de Troyes (en 426). Celui-ci l’accepte tout d’abord dans son séminaire et l’emploie ensuite à diverses œuvres de charité. Le successeur de Saint Loup, l’évêque Camélien, en fait l’économe de Troyes. L’histoire nous dit que jamais la condition des pauvres, des veuves et des orphelins de la ville ne fut plus heureuse que sous son administration.


Située au coeur même de Vendeuvre du Poitou,sur la Place Raoul Peret, l’église catholique Saint-Aventin est datée du XIIe siècle. Au Moyen-âge, l'église Saint-Aventin fut donnée en même temps que la seigneurie de Vendeuvre à l'évêque de Poitiers. Réalisée selon un plan rectangulaire, cette église est construite au moyen de matériaux en partie remployés du site des Tours-Mirandes. Le clocher-porche, percé de baies en plein cintre, était autrefois coiffé d'une flèche en pierre. Echelonnées du XIe siècle au XVIIIe siècle, la construction et les modifications de cette église furent une bataille contre les éléments : un tremblement de terre, en 1704, détruisit une partie de la flèche en pierre de taille. En 1866, un ouragan détériora définitivement cette même flèche. A la suite de cette tempête, les derniers vestiges de la flèche ont été démontés. Depuis le 23 mars 1923, son clocher et son portail sud sont classés Monuments Historiques de puis le 23 mars 1923. Ce n'est que le 4 février 1927 que le reste de l’église y sera inscrit. Faute de moyens c’est seulement à partir de 1945 que des travaux important sont réalisés sur l’Eglise. Longtemps resté sans toiture, le clocher a été restauré il y a quelques années ainsi que la façade ouest. A l'intérieur, on peut admirer sa nef composée de trois travées voutées en berceau, le chœur vouté d'ogives, les chapiteaux, les sculptures, le retable ainsi que le vitrail commémoratif de Lux Fournier. 

Plus d'informations sur Saint-Aventin de Vendeuvre du Poitou

 

Mairie de Saint-Martin-la-Pallu

Mairie annexe de Vendeuvre-du-Poitou

15 route de Lencloître – Vendeuvre

Vendeuvre-du-Poitou

86380 SAINT-MARTIN-LA-PALLU

05 49 54 59 60

Mairie annexe de Blaslay

1 place de l’Eglise de Blaslay

Blaslay

86170 SAINT-MARTIN-LA-PALLU

05 49 54 13 24

Mairie annexe de Charrais

48 rue des écoles d’Etables

Etables – Charrais

86170 SAINT-MARTIN-LA-PALLU

05 49 51 21 88

Mairie annexe de Chéneché

6 rue Gilles de Rais

Chéneché

86380 SAINT-MARTIN-LA-PALLU

05 49 51 24 61

Mairie annexe de Varennes

5 rue de la mairie

Varennes

86110 SAINT-MARTIN-LA-PALLU

05 49 50 44 64

hp aquitaine
pref vienne

 

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes.
Ils ne sont utilisés pas à des fins publicitaires.

 

Contenus interactifs

Ce site peut utiliser des composants tiers, tels que Google NotAllowedScriptMaps, Calaméo, NotAllowedScriptReCaptcha V2 ou NotAllowedScriptReCaptcha V3, qui éventuellement déposent des cookies.

Si vous décider de bloquer ces composants, les contenus liés ne s’afficheront pas.

Réseaux sociaux/Vidéos

Ce site peut utiliser des composants de réseaux sociaux ou de vidéos qui exploitent des cookies.

Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Si vous décider de bloquer ces composants, les contenus liés ne s’afficheront pas.

Autres cookies

Ce CMS Joomla peut utiliser des cookies de gestion (par exemple : les sessions utilisateurs).